On a dit, l’Europe sauvage, l’Europe payenne ; on a dit, l’Europe chrétienne, peut-être diroit-on encore pis ; mais il faut qu’on dise enfin, l’Europe raisonnable.
Nicolas-Antoine Boulanger.

Nicolas-Antoine Boulanger (1722-1759)

flag_nl.png    Een boegbeeld tegen het obscurantisme is zeker wel Nicolas-Antoine Boulanger (1722-1759). Ingenieur van Bruggen- en Wegenbouw, had hij als hobby het schrijven van pamfletten waarin hij de ontstaansgeschiedenis vertelt van de godsdienst en het despotisme (machtsmisbruik). Holbach heeft verschillende van zijn werken clandestien uitgegeven, en zal na zijn dood zijn naam gebruiken als dekmantel voor zijn eigen werken. Zo werd “Le Christianisme dévoilé” van Holbach lange tijd toegeschreven aan Boulanger.
We ontlenen uit het voorwoord tot het volledige werk van Boulanger (Amsterdam, 1794) een korte levensschets :

“Nicolas-Antoine Boullanger (sic) naquit à Paris d’une famille honnête, le 11 novembre 1722, il fit ses humanités au collège de Beauvais : il montra si peu d’aptitude pour les lettres, que l’abbé Crevier, son professeur de rhétorique, avoit peine à croire que cet homme, qui se distingua ensuite par sa pénétration et ses connoissances sous le nom de Boullanger, fût le même que celui qu’il avoit eu pour disciple. Ces exemples d’enfans rendus ineptes entre les mains des pédans qui les abrutissent en dépit de la nature la plus heureuse, ne sont pas rares ; cependant ils surprennent toujours. En 1739, il s’appliqua aux mathématiques et à l’architecture, et ce ne fut point sans succès ; c’est-à-dire, qu’avec les connoissances propres à ces deux genres d’études, il puisa dans le premier un esprit net et juste, et dans l’autre un goût simple et grand. Il accompagna M. le baron de Thiers à l’armée, en qualité de son ingénieur particulier, fonction qu’il exerça pendant les années 1743 et 1744, jusqu’au siège de Fribourg ; il entra dans les ponts et chaussées en 1745, et fut envoyé dans la Champagne, La Lorraine et La Bourgogne, pour exécuter différens ouvrages publics. Il construisit le pont de Vaucouleurs sur le passage de la France en Lorraine; il fut interrompu dans la conduite de celui de Foulain, près de Langres, par une maladie grave qui le relégua et le retint, une saison entière, à Châlons-sur Marne. Il est impossible que le séjour habituel des champs, le spectacle assidu de la nature, la vue des montagnes, des rivières et des forêts, l’empire absolu sur un nombreux attelier, la conduite de grands travaux, n’élèvent une ame bien faite et ne l’étendent. Mais combien de fois n’ai je pas vu la sienne pénétrée de compassion pour le sort des ces malheureux qu’on arrache à leur chaume et qu’on appelle de plusieurs lieues à la ronde à la construction des routes sans leur fournir le pain dont ils manquent, et sans donner du foin et de la paille à leurs animaux dont on dispose ! Il ne parloit jamais de cette inhumanité, si contraire au caractère d’un gouvernement doux et d’une nation bienfaisante, sans décéler une indignation amère et profonde.”

flag_fr.png    La courte biographie qui précède est empruntée à la préface aux Œuvres complètes (Amsterdam, 1794) de Nicolas-Antoine Boulanger.
Ingénieur des Ponts et Chaussées, il se consacra à l’écriture de pamphlets dans lesquels il décrit la naissance de la religion et du despotisme. Holbach a publié clandestinement plusieurs de ses livres et, après la mort de Boulanger, il utilisera son nom comme prête-nom pour certains de ces propres ouvrages. Ainsi, “Le Christianisme dévoilé” de Holbach fut longtemps attribué à Boulanger.

Œuvres - Werken
  • Recherches sur l’origine du despotisme oriental (1761)
  • L’Antiquité dévoilée par ses usages (1766)
  • Les Anecdotes de la Nature (jamais publié)
  • Essai philosophique sur le gouvernement
  • Esope Fabuliste
  • Du Bonheur
  • Dissertation sur Elie et Enoch
  • Examen critique de Saint Paul
  • Dissertation sur Saint Pierre
  • De la Cruauté religieuse
  • Histoire d’Alexandre le Grand

Naar Inhoudstafel